Autres Informations

 
 

Dimanche 11 février – La galette des camping-caristes

On se rappelle l’inauguration au printemps 2017 de l’aire de camping-car. A l’époque Jacques Coucaud, président du Camping-car club de Centre, était venu avec une vingtaine de véhicules.
Ce dernier week-end, de jeudi soir à dimanche soir, le club, qui avait pu apprécier les commodités de Pontlevoy, a souhaité y réaliser une de ses manifestations annuelles : la galette.
     
Malgré le temps, qui n’incitait pas la plupart des français à mettre le nez dehors, ce sont 55 camping-car qui ont occupé, dans une organisation parfaite, l’aire prévue à cet effet, ainsi que la place Malingié et une partie du parking du foyer rural, où se tenait leur rencontre.
Pendant ce week-end, ils ont parcouru la commune et ses musées dans la rue, mais aussi visité la fromagerie de Jean-Luc Bilien, la champignonnière et la Ville souterraine de Bourré.
Dimanche à midi, les 110 participants ont participé à un dîner dansant avec la galette en dessert, salle du foyer rural.
     
En ouverture, Jacques Coucaud, a remercié la municipalité pour les locaux et services mis à disposition gratuitement, en remettant à Jean-Louis Berthault, maire, le trophée du Campin-car club du Centre.  


Samedi 3 février – Journée secourisme au Centre de Secours

Ce samedi une journée secourisme était organisée au centre de secours de Pontlevoy Thenay.
Les formateurs sapeurs-pompiers Aimé Josseau et Caroline Reignard, le sapeur bénévole de démonstration Tristan, ont reçu une dizaine de personnes souhaitant connaître et pratiquer la procédure et les gestes, qui leur permettraient d'aider leur prochain en cas de nécessité, du cycle "Prévention et Secours Civique de niveau 1" dit PSC 1.
     
La formation PSC 1 est accessible à tous. Les gestes sont simples et ne nécessitent pas d’entraînement physique. Pendant le stage, il n'est pas nécessaire de prendre de notes.
Tout est basé sur l'apprentissage des gestes de premiers secours et la pratique de ceux-ci au cours de mises en situation où les formateurs simulent des accidents.
Sur 7 heures, le casse-croûte à midi pris en commun, la journée c'est déroulée en continu. Uniquement formative, sans examen en sortie, avec projection de diapositives, les principaux incidents ou accidents de la vie familiale ou publique ont été envisagés: traumatismes, plaies, brûlures, étouffement, malaise, inconscience, perte de respiration, etc.
     
Les formateurs présentent la situation, donnent les premières consignes, dans tous les cas elles sont les mêmes, protéger et alerter, puis avec  et sur Tristan ils montrent le bon geste à effectuer. C'est après le tour des stagiaires de se mettre en situation, aidés et corrigés par les formateurs.
En fin de journée, les situations, vues sur le stage, sont reprises.
Cette formation sera renouvelée sur demande, par groupe d'une dizaine de participants, sans prérequis ni connaissances préalable, principalement sur le Centre de Secours de Pontlevoy-Thenay. Il est ouvert à tous les particuliers, jeunes à partir de 10 ans et moins jeunes, de Pontlevoy ou d'ailleurs.

Jeudi 25 janvier - Petit déjeuner pédagogique à Malingié

Dans le contrat passé entre la municipalité et le prestataire de service du restaurant de l’école publique, la société Convivio, il est prévu une initiation des élèves à la diététique au travers de petits déjeuners pédagogiques.
  
C’est ainsi que ce jeudi, deuxième séance du mois, les 24 CE2  ont pris un petit déjeuner équilibré après avoir écouté les conseils de Mathilde, la diététicienne du prestataire.
  
Préalablement les parents avaient été prévenus de ne pas les faire déjeuner de façon à ce qu’ils soient plus réceptifs et rentrent à la maison avec les bons conseils à leur donner. Mathilde, à l’aide d’un jeu de questions-réponses, explique le rôle des trois éléments fondamentaux du petit déjeuner : la boisson, lait ou yaourt, qui apporte protéines et calcium, les fruits entiers ou sous forme de jus, pour l’apport de vitamines et de sucres rapides et les céréales, sous forme de pain ou autre, pour l’apport de fibres.

Ceci fait les petits sont emmenés à déjeuner en passant devant des tables, avec leur plateau, pour choisir ce qu’ils désirent dans chacun des éléments fondamentaux, aidés par les adultes accompagnants.

Lundi 15 janvier – Cellule de Prévention et de Contact de la Gendarmerie Nationale

C’est au foyer rural que les habitants des communes de Monthou-sur-Cher, Thenay et Pontlevoy, étaient invités à venir rencontrer la nouvelle Cellule de Prévention et de Contact mise en œuvre sur notre secteur de la Vallée du Cher par la Gendarmerie. Invitation entendue puisqu’environ 120 personnes étaient présentes.

Face à eux, se présentait  l’équipe des trois gendarmes volontaires, détachés des unités territoriales de Montrichard, Romorantin et Lamotte Beuvron. Sur la base d’un diaporama ils ont présenté les missions qui leur étaient confiées : la relation de proximité avec les élus et les habitants, la prévention de la délinquance et de la radicalisation, le recueil de renseignements, grâce au développement de contacts humains et quotidiens.

L’essentiel de la réunion, deux heures de présentation, de nombreuses questions, des exemples de malveillances ou agressions vécus par les présents, ont permis aux militaires de développer toutes les mesures de sécurité, généralement simples et de bon sens, à mettre en œuvre pour les éviter.

Ce seront par exemple les conseils suivants : ne jamais ouvrir sa porte à une personne inconnue, qu’elle soit démarcheur, peut-être agent d’organismes publics, sans vérifier leur référence ou en cas de doute par téléphone la réalité de leur mission ; pour éviter les vols sur la voie publique ne pas mettre tous ses papiers dans la même poche et privilégier les poches intérieures ; sur un trottoir porter son sac à main du côté opposé à la route ; au distributeur d’argent protéger la frappe de son code ; ne jamais descendre de son véhicule en laissant le moteur en marche ou sans fermer à clef les portes, etc.
Le temps passant, la nuit tombante, tous les cas d’arnaques n’ont pu être présentés. Aussi de la documentation, vite épuisée, elle sera dans le journal communal de février, a été distribuée.
Ces rencontres, c’était la sixième depuis le lancement de l’opération en décembre dernier, nous dit le MDC/C Yann Carel, ont le même succès, ce qui semble démontrer leur utilité

 


Pluviométrie 2016
 
Claude Gentils qui mesure la pluviomètrie depuis de très nombreuses années et qui en communique les résultats à la mairie pour le "Vivre à Pontlevoy" paraissant en fin d'année nous a communiqué la pluviométrie de décembre 2016: à savoir 18 mm.
Il sera donc tombé en 2016  707 mm d'eau au m2, soit 131 mm de plus qu'en 2015.
Ce ne sera pas l'année la plus pluvieuse de ses 42 dernières années.
Il est tombé    923 mm en 1984
                       913 mm en 2001
                       904 mm en 2000
L'année à la plus faible pluviométrie reste 1976 avec 450 mm d'eau au m2.
 
Les records, depuis janvier 2000, restent, pour le mois le plus pluvieux, en octobre 2012  avec 190 mm d'eau au m2, et pour le plus sec, mai 2011 avec 4,5mm d'eau au m2.


 



Créer un site
Créer un site